La compagnie Kashyl reçoit le soutien de la Région Normandie, la DRAC Normandie, le Conseil Départemental du Calvados et la Ville de Caen.

  • Facebook
  • Vimeo - Cercle blanc

Crédits photos: ©Jérôme Brody/ ©Roselind Steven/ ©Ory Meuel Minie Mejias/ ©Agnès Mellon

© 2019 by Wix & les clics de Belette

DISTANCES

CRÉA

TION

CRÉATION JANVIER 2021

Quel est l’espace vital de chacun ?
Quand est-on trop proche ?
Quels sont les signaux, invitation à pénétrer un espace vital/personnel ?
A quel point d’éloignement se retrouve-t-on seul ?

Avec Distances, je voudrais explorer l’idée de l’espace entre les individus. S’éloigner ou se rapprocher des uns aux autres. Qu’est-ce que ça représente ? Comment est-ce perçu ? Quel est “l’espace vital” nécessaire au bien de chacun. Serait-ce l’idée d’un certain confort ?

A quel moment une courte distance entre deux êtres devient-elle intrusive ? 
Quand l’éloignement amène à l’isolement ?

Je veux explorer les différents stades entre ces deux extrêmes. Voir comment un individu subit une intrusion ou décide d’inviter. Quel peut être aussi la conscience (ou non) de ses décisions. Chacun peut réagir différemment selon sa personnalité, ses expériences et ses envies. Est-il toujours nécessaire d’accepter le choix des uns et des autres ?

Ashley Chen

 

Suite à Unisson (création 2018), pièce pour 8 interprètes sur le plaisir et la nécessité de faire partie d’un groupe hétérogène et Rush (création 2019), duo sur l’urgence et le besoin d’avancer à tout prix, Ashley Chen poursuit sa démarche avec Distances, pièce pour 10 interprètes. 

Au lieu d’une danse/technique/chorégraphique reconnaissable, j’envisage des corps mouvants, bougeant, explorant de nouveaux cheminements, de nouvelles articulations. Ainsi, un organisme évoluerait, comme un parasite qui circule à travers le corps, en passant par exemple, d’un coude à l’épaule puis à la nuque et à la tête pour redescendre ensuite à l’autre épaule puis une partie de la cage thoracique etc. Comme une pulsation, plus ou moins intense, plus ou moins rapide, elle reconnecterait les interprètes, ou du moins les lierait.

C’est l’idée d’un mouvement continu créé par les 10 interprètes, comme si tous les protagonistes faisaient partie d’une même entité, en constante évolution.

Conception - chorégraphie Ashley Chen

Interprétation 10 interprètes (distribution en cours : Magali Caillet-Gajan, Olga Dukhovnaya, Peggy Grelat-Dupont, Mai Ishiwata, Haruka Miyamoto, Andrea Moufounda, Marlène Saldana, Asha Thomas, Solène Wachter)

Composition musicale Pierre Le Bourgeois / Animaux Vivants

Création lumières Eric Wurtz

Production Compagnie Kashyl

 

COPRODUCTIONS (en cours)

Le Phare - Centre chorégraphique national du Havre Normandie, direction Emmanuelle Vo-Dinh (Accueil studio) 

Ballet de Lorraine - CCN de Nancy (Accueil studio)

Le Rive Gauche, Scène conventionnée danse, Saint-Etienne-du-Rouvray (création)

CNDC d'Angers (Accueil studio)

CCN de Caen en Normandie (soutien à la production)

Atelier de Paris / CDCN

La Villette

Soutiens

Atelier de Paris / CDCN et l'ODIA Normandie (dans le cadre du Festival JUNE EVENTS 2019)

Résidences et mise à disposition

Saison Culturelle de Deauville

avec le soutien du CND Centre national de la danse, accueil en résidence

Réseau

La compagnie Kashyl est soutenue par le Réseau Labaye

Ce spectacle bénéficie de novembre 2020 à juin 2021 du soutien au préachat de la Charte d’aide à la diffusion signée par l’Onda, l’Agence culturelle Grand-Est, l’OARA Nouvelle Aquitaine, l’ODIA Normandie, Occitanie en scène et Spectacle vivant en Bretagne

conditions techniques

+++ 10 interprètes & 1 chorégraphe

1 régisseur lumière & 1 régisseur son

1 chargé de production